Comment choisir son longboard

Hello les descendeurs, j’imagine que si vous êtes sur cette page c’est que vous rencontrez quelques difficultés dans le choix de votre planche. Il y a en effet beaucoup plus de longboards qu’il n’ y paraît. Ses planches longues ont des formes beaucoup plus variées que les skates, des caractéristiques et des matériaux qui différent en fonction de votre style, de votre niveau mais aussi de la discipline visée. C’est pourquoi nous avons créé ce guide pour vous aider à y voir plus clair, pour ne plus choisir votre planche par hasard ou en suivant simplement les nombre d’étoile d’un test sans forcément comprendre les caractéristiques de la planche.

Le choix de la planche va dépendre de plusieurs paramètres, les voicis.

Votre niveau

Quel est mon niveau ? Il sera important de répondre à cette question avant de parcourir votre magasin préféré de planche. Car il existe des formes, styles et configurations de longboard qui sont spécialement conçus pour chaque niveau. Il est vraiment important d’être réaliste quant à son niveau rééel (ne pas se mentir et voir trop haut), car ce serait le meilleur moyen de nuire à votre future expérience de ride en choisissant une planche trop exigeante qui en plus ne facilitera pas votre progression et au contraire pourrait vous frustrer.

La forme, le type de montage et la flexibilité d’une planche dépendent fortement de votre style de conduite et de vos capacités. Nous essayerons d’être le plus précis possible dans ce guide pour vous indiquer ce que tel ou tel choix implique en terme de niveau..

Votre style / Type de pratique

Le longboard permet de se tester sur plusieurs terrain et plusieurs discipline. Que ce soit pour faire de simples trajets et l’utiliser donc comme un moyen de locomotion (la trottinette et le vélo n’ont pas le monopole), ou pour descendre à toute blinde (en respectant les règles de sécurité) les routes des collines, ou pour faire des session dans la fosse d’un skatepark, il existe des planches adaptées à toutes ces pratiques. Je pense qu’en plus de la discipline visée il aussi important de prendre en compte son environnement et donc l’endroit où l’on vit. Par exemple vous souhaitez faire de la descente, mais vous habitez Lille… Je n’ai rien contre les hauts de France, mais sauf trajet régulier en voiture vous avez moins de chance de pratiquer régulièrement la descente. Si il s’agit de votre seule planche et pour éviter d’être frustrer en la laissant au placard il pourrait être intéressant de choisir une planche plus penser à une planche plus polyvalente.

Carving / Locomotion

C’est tout simplement la discipline de base, c’est que tous vont plus ou moins pratique. On commence tour par là. Rien de bien compliquer, on parle ici de descendre des pentes légèrement incliner ou de parcours de longue distance de plat en poussant. Idéal pour se rendre d’un point A à un point B, comme pour aller en cours ou au travail par exemple 🙂 Si vous venez de commencer à faire du longboarding, c’est très probablement le type ride que vous allez pratiquer pour vous faire la main.

Descente

Le type de ride que l’on connaît bien ici 🙂 Le longboarding de descente consiste à descendre une route goudronnée d’une colline, un col, une côte le plus vite possible tout en gardant le contrôle (c’est mieux). Vous êtes généralement accroupie ou penchée en avant sur votre planche pour que la résistance au vent soit réduite au maximum mais aussi pour augmenter votre stabilité. Ce n’est vraiment une discipline pour débuter.

Freeride

Le longboarding freeride signifie que vous descendez là aussi des collines, mais avec plus de style :p en glissant, sautant des trottoirs ou des escaliers le but n’est donc plus d’atteindre le bas de la colline le plus vite possible, mais de ce faire plaisir avec des figures tout au long de la descente. Les riders mettent souvent de travers leurs planches (face à la pente) pour contrôler leur vitesse. Ce style de conduite exige un très bon contrôle de la planche, il est donc réservé aux experts.

Style libre

Le mode créatif, bac à sable du longboard. Roulez comme vous êtes (ce n’est pas le nouveau slogan de MacDo). Du longboard acrobatique, en passant par la danse, le paddle longboard, mais aussi le kite longboard, bref un bon million de possibilité possible (sans être de Marseille), à vous d’inventer la vôtre. Certaine de ces pratiques sont accessibles aux débutants, un bon moyen de se lancer dans des trucs un peu plus fun.

Formes des planches

On considère qu’il y a deux formes générales de planches dans lesquelles on va y inclure des sous catégories. Les deux formes de planches sont conçues pour les débutants et les experts.

Directionnel

Directionnel car ces planches sont destinées à n’aller que dans une seule direction: vers l’avant. Ce sont des forme plutôt destinée à la descente, ou au carving. Une des forme les plus connue est Pin Tail. Ce sont des formes asymétrique. La partie avant est souvent plus large et s’amincit vers l’arrière, la forme peut faire penser à une « goutte » inversée.

Symétrique (twin)

Une planche symétrique, n’a pas cet aspect de « goutte » elle a le même aspect devant que derrière (symétrique quoi, logique), le but et d’avoir la même sensation de conduite quelle que soit la direction et l’orientation. Si vous envisagez de faire des glissades à 180° (communément en freeride et en freestyle), une planche symétrique est la solution.

Le deck de la planche

Le deck joue un rôle important on pourrait même dire cruciale dans la stabilité de la planche, la facilité du freinage mais aussi dans la facilité de pousser au sol. En règle générale, on va considérer que plus la planche est haute par rapport au sol, plus le centre de gravité est élevé, ce qui va se traduire par moins de stabilité et plus de fatigue lors de la poussée et du freinage au pied. D’un autre côté, plus la planche est basse, moins il y a d’effet de levier, et la planche tourne donc moins facilement par exemple. Les types de montages ne sont pas traduit car vous les trouverez tel quel en boutique.

Top Mount

Que l’on pourrait traduire par montage haut, est la forme de planche la plus traditionnelle en longboards, et c’est aussi la moins chère (cool). Le tablier est monté au-dessus des chariots de sorte que le centre de gravité est plus haut que sur les autres modèles de planches. Cela rend le support supérieur légèrement moins stable mais beaucoup permettant plus d’agilité. C’est le montage le plus polyvalent utilisable dans toutes les disciplines.

Drop Through

Il s’agit de l’inverse du top Mount, les chariots sont montés « au travers » de la planche, ce qui abaisse automatiquement la hauteur du tablier d’autant que l’épaisseur de la planche. Cela augmente la stabilité de la planche et réduit la fatigue en poussant/freinant, car les mouvements à faire avec le pieds sont moins ample (plus proche du sol). Ces planches sont idéales pour des rides longue distance, le freeride et la descente.

Double Drop / Pendulaire

Il s’agit du type de deck le plus cher, Car le plus difficile à construire. La difficulté vient du fait que le deck forme une sorte de « cuvette », les trucks sont montés sur la partie la plus haute, et vos pieds repose sur une surface proche du sol. Ainsi vous avez une très bonne stabilité tout en ayant une bonne agilité. Idéale pour la descente.

Caractéristiques des différentes formes

Après les différents decks, les différentes découpes ont aussi un rôle à jouer. Voici leurs différentes caractéristiques.

Kick Tail

Les kick tail sont les parties avant et arrière que l’on trouvent généralement des deux côtés sur un skate. Ils vous permettent de soulever une extrémité de la planche du sol pour effectuer des figures ou des sauts sur les bordures, ainsi que de faire des virages rapides. Les longboard peuvent avoir un kick tail à une seule extrémité (sur les planches directionnelles) ou aux deux extrémités (sur les planches symétriques). Ils sont utiles pour les planches de croisière pour éviter un piéton ou sauter un trottoir, mais ils s’avèrent vraiment nécessaire sur une planche de freestyle.

Wheel Cut-Outs / Wheel Wells

Il s’agit des découpes qui sont faites au niveau des roues. Elles sont là pour laisser le passage de la roue et ne pas la bloquer lorsque vous êtes dans un virage serré. C’est une forme que l’on voit souvent en descente ou en freestyle.

Concave

Les planches concave permettent de par leur forme une plus grande stabilité. La planche est en forme de cuvette. Les bords sont relevés. Il y a plusieurs styles, le w-concave, le progressive, le radial, flat-cave etc. En position debout sur la planche, vos pieds épouseront cette forme, ce qui augmentera la surface de contact de vos chaussures, ce qui augmentera l’adhérence. Le degré de concavité dépend généralement du style de conduite de la planche: les planches de descente et de freeride ont généralement une concavité plus profonde et plus extrême que les cruisers.

Longueur de la planche

La longueur des planches, ou plus précisément la longueur de l’empattement, joue un rôle clé dans le virage et la stabilité des planches. Les planches plus longues (ou celles dont l’empattement est plus long) offrent généralement une plus grande stabilité à la vitesse, mais elles ne peuvent pas tourner aussi vite ou aussi serrées que les planches dont l’empattement est plus court.

Trucks Longboard

Les chariots sont la liaison entre les roues et le deck. Il permet de tourner et de pivoter sur l’essieu. Les trucks du longboard diffèrent de ceux des skates classique par le fait qu’ils ont une cheville d’attelage renversée ou inversée. Cela permet un meilleur mouvement latéral pour une meilleure stabilité et un meilleur contrôle. Les trucks peuvent toutefois être réglés en fonction de leur facilité de pivotement. Le serrage de l’écrou sur la cheville d’attelage comprime les bagues et donne une sensation de rigidité lors des virages. Les trucks plus lâches sont meilleurs pour les virages, tandis que les trucks plus serrés sont meilleurs pour la stabilité à grande vitesse. Changer la dureté des douilles changera également la façon dont les trucks pivotent.

Indice de flexibilité

Les planches offre une multitude d’indices de flexibilité, qui sont dictés par de nombreux facteurs, tel que le matériau de la planches, la longueur et la hauteur et le type de concave. Le tableau ci-dessous fournit des informations sur le degré de flexibilité qui convient à chaque style de conduite.

Soft : Excellente absorption des chocs sur les routes accidentées, Très instable à des vitesses moyennes à élevées => Surtout utilisé en croisière, pour les déplacement.

Medium : Bonne absorption des chocs, bonne stabilité à vitesse moyenne. => Bien pour le carving, et les déplacement à bonne vitesses

Stiff : Le plus stable à haute vitesse. Peu tolérant sur chaussée bosselée, ou avec des trous. => Pour la descente, le freeride et de façon générale pour aller très vite.